» Recherche Avancée

SAIAN SUPA CREW

SAIAN SUPA CREW

Hip-Hop/Rap/R'n'B


Saïan Supa Crew est un groupe de scène hors pair. Ses membres font du rap une véritable joute verbale et n'oublient jamais d'être positif.


Poster Posters : affiche tes artistes préférés


Concerts
Voir les concerts hors festivals >>
Biographie

Non content d'être la révélation française hip hop de l'année, Saïan Supa Crew crée actuellement l'événement chez nos cousins anglais. Pourtant connus pour leur extrême exigence en matière musicale, les magazines d'Outre-Manche multiplient à foison « unes » et éloges sur ces six gamins de vingt ans. Nos confrères anglo-saxons craquent à tel point pour cette fusion de trois collectifs franciliens (OFX, Explicit Samouraï et Simple Spirit) qu'ils parlent de ces banlieusards comme de la plus belle surprise bleu blanc rouge entendue depuis NTM, IAM et autres Mc Solaar. Et bien cette reconnaissance, la bande d'hurluberlus ne l'a certainement pas volée ! Leur premier album, dédié à un ami décédé, rencontre un succès mérité. Avec un style résolument positif et plein d‘humour, ces cadets du rap français, tour à tour chanteurs, toasteurs, beat box, apparaissent même comme une salutaire bouffée d'oxygène dans un paysage hip hop tricolore plutôt enclin à la violence et l'uniformité. Considéré par certains journalistes comme l'étonnant croisement entre Bobby Lapointe et Busta Rhymes, l'équipe allie « déconne » et sensibilité de manière admirable. Tout comme elle marie à merveille les techniques old school avec d'autres plus récentes. Ses textes ne servent pas les sempiternels clichés de la cité mais plutôt l'autodérision, même si cela ne l'empêche pas d'aborder des sujets aussi sérieux que la drogue, le racisme, l'intolérance ou la mort. Quant à l'aspect musical, Saïan Supa Crew trouve-là son originalité dans la diversité des styles qu'il fait se côtoyer entre rap, ragga, zouk, bossa, reggae et soul, multipliant les clins d'œil, de Claude François à Armand Van Helden en passant par la B.O du film « Le Grand blond avec une chaussette noire ». Le combo se tape même le luxe de reprendre à capella le classique disco « Ring my bell » d'Anita Ward. Superbe et drôle. Et pour ne rien gâcher à l'affaire, ces six banlieusards offrent une prestation scénique d'une très grande qualité. Malgré son jeune âge, ce collectif donne donc une réelle leçon de savoir vivre et prouve que le hip hop peut encore surprendre aujourd'hui. Merci. IMPRESSIONS : SAÏAN SUPA CREW – Concert au Transbordeur jeudi 26 octobre 20h30 : Une large foule (la majorité habillée en jaune selon la tradition Saïanesque) s'agite aux portes de la salle du Transbordeur, avalant rapidement leurs dernières bouchées de sandwichs. L'excitation est dans l'air. Elle se ressent plus nettement une fois dans la grande salle. Personne n'est au bar, tous sont fascinés par la prestation des danseurs du collectif de breakdance, Ken J. 21h : Les derniers retardataires se pressent d'entrer dans la grande salle où trépignent déjà quelque 1300 personnes. Le drapeau du Saïan tombe sur la scène déclenchant les premiers hurlements de fans. 21h10 : Les lumières s'éteignent, Dj Fun est aux commandes et les voix de Leeroy Kesiah, Feniksi, Vicelow, Specta, Sir Samuel, et Sly The Mic Buddah s'élèvent depuis les coulisses. Enfin, les voilà qui déboulent sur scène, portant les Tee-shirts bleus et jaunes à l'effigie du groupe. A partir de là tout s'enchaîne. La majorité des titres de l'album « KLR » est jouée, et le public a droit aussi aux faces B des singles comme « Y'a », « Réfléchi », « C'est le déluge » et même à un morceau inédit « Condom », qui sortira prochainement dans les bacs. Les hits « Angela » (single déjà triple disque d'or) et « Raz-de-Marée » sont repris en cœur par toute la salle. Aucun doute possible, le Saïan Supa Crew maîtrise la scène... et son public. Véritable interactivité, véritables échanges, les hilarantes scènettes théâtrales permettent aux six membres du groupe de faire participer l'ensemble de la foule. Les SSC revendiquent clairement leur statut de groupe de scène avant toute chose. Et à Vicelow de raconter : « comme les ventes de l'album ne décollaient pas franchement au début, nous avons décidé de faire du « porte-à-porte » en nous produisant partout en France » (pas moins de 100 fois cette année). De plus, cette soirée est pour le Saïan tout à fait particulière et ils ne manquent pas de le rappeler au public. En effet, ce jour marquait la date anniversaire de la sortie de leur premier album «KLR », disponible dans les bacs depuis tout juste un an. A cet effet, les personnes des premiers rangs auront même droit à des verres de champagne à la fin du concert, en plus des Tee-shirts du groupe lancés dans la fosse. Après environ 2 heures de show, c'est officiel : la déferlante jaune s'est une fois de plus abattue sur Lyon. A la hauteur de leur réputation de « bêtes de scène », les Saïan Supa Crew ont créé sans surprise un véritable raz-de-marée sur la scène du Transbordeur. Emilie





Retour
  • GAROROCK
  • THE BEAT FESTIVAL
  • CABARET VERT
  • FESTIVAL DU BOUT DU MONDE
  • BETIZFEST