» Recherche Avancée

NICK CAVE & THE BAD SEEDS

NICK CAVE & THE BAD SEEDS

Rock


Ses textes, pétris de références bibliques et peuplés de personnages inquiétants, et sa musique, qui puise aux sources du blues, du gospel et du rock'n'roll, forment le socle d'une oeuvre dont la richesse foisonnante et la cohérence presque étouffante fascinent.


Poster Posters : affiche tes artistes préférés


Concerts
Voir les concerts hors festivals >>
Biographie

Ténébreux, torturé, démoniaque, tourmenté, troublant ... autant de qualificatifs qui collent parfaitement à l'image de Nick Cave. Cet Australien vagabond (il a déjà vécu à Londres, Berlin, Sao Paulo) est un génial touche-à-tout, tour à tour auteur, compositeur et interprète, mais aussi écrivain et poète en ses heures, acteur parfois et même scénariste. En quelque 20 ans et 11 albums, Nick Cave s'est installé au firmament, auréolé de ses tourments et de sa fascination pour le morbide. Sa musique belle à en pleurer et ses textes qui parlent à l'âme lui assurent une place privilégiée dans le cœur des publics et de ses fans. Certains se souviendront de ses débuts au sein du Birthday Party, qui déferla à Londres au début des années 80 en pleine période new-wave scintillante. Annonçant déjà sa musique, cet avatar de rock, âpre et dépouillé. 83, le groupe se sépare. Nick Cave s'attelle au scénario d'un long-métrage (le futur "Ghosts of The Devil Dead") puis renoue avec la musique, il réunit autour de lui Mick Harvey (guitariste, ex-Birthday Party), Blixa Bargeld (transfuge du Einstürzende Neubauten) ou encore Barry Adamson (qui sera remplacé par Kid Congo Powers, un ex-Gun Club et Cramps). En résulte un premier album tortueux et griffu, "From Her To Eternity" (84). Le « ramassis » de personnalités musicales hors norme qui entoure Cave a toutes les clés en main pour encenser et enfiévrer ses textes narratifs et introspectifs. La suite confirme tout le talent de cet Australien de Melbourne, fils d'un prof de littérature, élevé dans un contexte très religieux. Il alterne musique, écriture et cinéma. Nick Cave, accompagné de ses Bad Seeds à géométrie variable (le groupe sera rejoint par Anita Lane, Edward Clayton Jones et Hugo Race, puis Thomas Wydler (ex Die Haut, en 86), Roland Wolf aux claviers...), sort un album tous les deux ans. Il prend le temps d'écrire (en 90 sort le très beau recueil "Et l'âne vit l'ange" qui reçoit un excellent accueil de la presse), de composer de musiques de films, d'être acteur ("Les Ailes du désir" de Wim Wenders puis "Johnny Suede" de Tom Di Cillo). Il déménage aussi souvent : de Londres à Berlin, de Berlin à Sao Paulo, du Brésil à Londres, comme fuyant quelques sombres démons intérieurs. Sa discographie est riche et incomparable, il a su à chaque fois faire preuve d'inventivité et plonger toujours plus loin dans sa recherche esthétique sonore, dans sa quête d'absolu, dans son besoin d'explorer tous les méandres tortueux de l'âme humaine. De "Tender Prey" (88) à "Henry's Dream" (92), de "Let Love In" (94) à "Murder Ballads" (96) sans oublier son sublime live "Live Seeds" (93), Nick Cave nous balade dans ses tourments intérieurs, habillant chacune de ses productions d'un superbe revêtement sonore. Porté par sa voix de crooner désabusé, par son allure de dandy fantasmagorique et par les mélodies majestueuses et hautement sophistiquées des Bad Seeds, sa musique transcende et explose entre rock fiévreux, blues vénéneux et folk intimiste. 2001, Nick Cave est toujours là, toujours accompagné de ses Bad Seeds (Mick Harvey, Blixa Bargeld, Thomas Wydler à la batterie, Conway Savage aux claviers, Warren Ellis au violon). Avec son dernier album, "No More Shall We Part", il écrit le chapitre suivant d'une histoire commencée avec "From Her To Eternity". Indémodable, inclassable, poète maudit et musicien talentueux, Nick Cave n'a pas fini de nous surprendre. A voir absolument sur scène pour la ferveur qu'il communique.

Videos
Nick Cave & The Bad Seeds - Higgs Boson Blues (Official Video) Nick Cave & The Bad Seeds - Higgs Boson Blues (Official Video) Nick Cave & The Bad Seeds - 'Magneto' Nick Cave & The Bad Seeds - 'Magneto'




Retour
  • MaMA FESTIVAL
  • HOLOCENE
  • NANCY JAZZ PULSATIONS
  • FIESTA DES SUDS
  • FESTI