» Recherche Avancée

MARTIN MEY

MARTIN MEY

Rock


Martin Mey dit souvent qu'il écrit des chansons mélancoliques... Mais il est avant tout un survivant. Son nouvel album TAKING OFF est l'histoire d'une envolée superbe vers les hauteurs, d'une mise à nu du cœur et de l'esprit...


Poster Posters : affiche tes artistes préférés


Concerts
Voir les concerts hors festivals >>
Biographie

Artiste touche-à-tout, à l'inspiration folk et soul, agrémentée d'électronica ou de rock, Martin Mey écoute autant Radiohead que Nina Simone. Sa musique à lui pourrait se trouver à la croisée de la délicatesse élégante de Sébastien Schuller, des balades moody de Tom McRae et du rock viril des Black Keys ; mais plus que tout, lorsqu'on écoute sa musique, c'est sa voix qui nous marque. Une voix singulière, claire, aérienne, incarnée. Ceux qui déplorent l'actuel manque de chanteurs/compositeurs n'ont pas encore entendu Martin Mey et son penchant à faire ressortir de la douleur une puissante beauté. Depuis son premier EP Get Out And Live, Martin nous a déjà montré qu'il aimait jouer avec les harmonies. Out Of My Loops avait confirmé l'élégance et l'originalité de son univers : un monde des sentiments tout en clair-obscur, retenu et délicat, où règne une complicité totale entre l'auteur et l'auditeur. Un monde où l'on peut, au choix, s'allonger yeux fermés, oreilles grandes ouvertes, ou battre le contretemps, danser, exulter. Martin Mey aime les musiques aériennes et envoûtantes, la profondeur d'un piano et l'acoustique d'une guitare folk... Mais ses mauvaises fréquentations l'attirent sans cesse vers des horizons plus tourmentés, tant par la puissance des rythmiques que par les distorsions sonores. L'EP, publié par le label australien Future Classic, en featuring avec le jeune producteur électro 123MRK met à l'honneur son besoin d'ouverture. Pour son premier album, Martin Mey ouvre également le spectre de ses collaborations et décide de laisser à Simon Henner (Nasser, Husbands) les commandes de la réalisation de son album. Toujours sur Taking Off, Martin partage un surprenant featuring avec la talentueuse Paulette Wright, déjà repérée par le journal les Inrocks Lab en 2013. Cette collaboration fait de It Just Happens un des titres majeurs de l'album et nous prouve encore une fois que Martin Mey sait faire grandir sa musique, voire la sublimer, au contact des autres. Mais Martin ne s'arrête pas uniquement à l'aspect musical de ses créations et s'aventure régulièrement sur de nouveaux territoires artistiques, tels que la création numérique et les arts visuels. Sa rencontre avec le collectif berlinois de tape art TAPE OVER, avec qui il expérimente les interactions qui existent entre cette forme de street art, sa musique et les arts numériques, lui permet de d'imaginer son nouveau clip vidéo réalisé avec les techniques de stop-motion et de pixilation, ou encore la scénographie du live de la prochaine tournée.





Retour